Le duché de Mädukr

Histoire

Au sein des peuples humains d’Üdar, le duché de Mädukr fait figure de symbole autant que d’exception. Il s’agit du plus ancien duché du royaume de Verchan. À l’époque de la fondation du royaume, le premier seigneur du pays à décidé de rendre hommage à son plus proche conseiller et soutien, en témoignage de sa reconnaissance après une guerre longue et difficile. Il créa alors un unique duché, le Main Duke, que le temps et l’évolution de la prononciation a peu à peu renommé en Mädukr.

Bien des siècles plus tard, les familles régnantes de Verchan et de Mädukr restent proches. Traditionnellement, les enfants des deux familles sont élevés ensemble dès leur plus jeune âge. Ils deviennent des compagnons de jeux et se considèrent comme des frères d’armes. On ne compte plus les mariages organisés entre les branches cadettes de ces deux familles nobles. Les liens de sang et d’amitié font ainsi du duché le pilier de soutien du roi.

Économie

D’un point de vue économique, Mädukr, la capitale du duché, dispose d’un emplacement idéal. À mi-chemin entre Rivebourg et son accès au royaume de Vagmer au sud, Verchan au nord, Port-d’Elfe et ses bateaux à l’ouest et la Coulée Verte à l’est, la ville est une plaque commerciale centrale pour tout le continent. On dit souvent que si quelque chose peut se vendre, on le trouvera là-bas.

Néanmoins, la ville n’est pas qu’un centre commercial. La production agricole, en particulier céréalière, a toujours été très présente. De nombreux villages, comme celui d’Orgea au nord-est, participe à cette industrie. Ainsi, le duché est parfaitement indépendant sur le plan alimentaire et participe à nourrir le royaume. De plus, la forêt qui l’entoure est exploité tant pour la construction que pour service de bois de chauffe. Elle produit ainsi de nombreuses ressources financières qui enrichissent la ville et sa population.

Politique

L’actuel duc de la ville est Cléon de Mädukr. Veuf depuis des années, il est connu pour être rigide, à cheval sur l’étiquette, mais également très conscient des obligations qui incombent aux nobles du royaume. Il s’oppose souvent ouvertement à ceux qui discrédite leurs titres. Son influence auprès du roi Partis a plus d’une fois contraint des seigneurs trop abusifs à revoir leur comportement.

Depuis quelques mois, d’inquiétantes rumeurs courent au sujet du duc. Son entourage et toutes les personnes qu’il reçoit en audience murmurent qu’ils le trouvent de plus en plus fatigué et stressé, avec une forte tendance à la mélancolie. Mais ce qui est le plus étrange, c’est que son unique fille, Alia, n’est plus apparue en publique depuis plusieurs semaines. Si la seule héritière du titre de duc, qui est aussi la promise du prince Mikar de Verchan, venait à disparaitre, qui sait ce qu’il adviendrait du plus ancien duché du royaume…

Laisser un commentaire